Rechercher

Plateforme A.I.R. : Accueil et Intégration des Réfugiés en Gironde

 

Ce site est conçu pour les bénéficiaires d’une protection internationale, ainsi que les acteurs institutionnels et associatifs qui les accompagnent en Gironde.

157
réfugiés, apatrides, protégés subsidiaires

accompagnés actuellement par l'équipe de Bordeaux

247
réfugiés, apatrides, protégés subsidiaires

ont été accompagnés en 2020

2
structures

porteuses de la plateforme départementale

Qui sommes-nous ?

Le COS et le Groupe SOS Solidarités portent la référence départementale territorialisée pour les bénéficiaires d’une protection non hébergés dans un dispositif dédié (CADA, CPH, CAO, HUDA…).

En Gironde, il y a deux Centres Provisoires d’Hébergement (CPH), l’un à Bordeaux géré par le COS, et l’autre à Libourne, géré par le Groupe SOS Solidarités. Dans le cadre de l’accueil et de l’accompagnement des bénéficiaires d’une protection internationale (BPI), les CPH ont un rôle de coordination des actions d’intégration.

La plateforme AIR est adossée à ces deux dispositifs.

Logo-Groupe-SOS-Solidarités
La plateforme AIR est soutenue financièrement par la Direction Départementale de l’Emploi, du Travail et des Solidarités (DDETS).

La plateforme AIR vise un double objectif

Ici en Gironde

    • Faciliter l’insertion et l’intégration des bénéficiaires d’une protection internationale non pris en charge dans des dispositifs dédiés en Gironde.
    • Favoriser le travail en réseau des acteurs de l’intégration du territoire, dans une logique de co-construction et de collaboration.

Les actions en Gironde

Aides d’Urgence ( 7 )
Cours de Français ( 19 )
Droits/Justice ( 6 )
Famille/Enfants ( 6 )
Formation/Emploi ( 40 )
Interprétariat/Traduction ( 5 )
Logement/Hébergement ( 14 )
Loisirs/Sport/Culture/Lien Social ( 28 )
Mobilité ( 5 )
Numérique ( 7 )
Santé ( 15 )
Soutien administratif ( 17 )

Événements

Témoignages

Clémentine

« Je suis travailleuse sociale au sein de la Plateforme AIR. Deux vendredis par mois, j’anime une permanence d’accès au droit pour les personnes réfugiées à Libourne. Je réponds aussi aux questionnements des travailleurs sociaux pour les soutenir dans leur accompagnement. »

Nor

« Je suis réfugié depuis 6 mois, je suis fatigué depuis que je suis arrivé en France en 2018. Je dors dans un squat j’ai besoin d’aide pour avoir un logement. Je voudrais travailler dans le bâtiment, j’ai besoin d’aide pour trouver un emploi, je suis soudeur de profession ».

Ahmed

« Je suis réfugié en France depuis presque 5 ans. J’ai un logement temporaire, un emploi. J’aimerais faire venir ma famille en France. J’ai besoin d’aide, je ne sais pas comment faire. J’ai une femme et trois enfants en Afghanistan. »